à Propos de moi

Alors oui, la première chose qui saute aux yeux c’est que j’adore les brettelles, ET les noeuds papillons ^^

Ce n’est jamais évident de parler de sois, on ne sait pas trop par où commencer… Je vais commencer par une question que je me pose assez souvent quand je suis sur un mariage, et qui pourra vous aider à mieux me connaitre. Assez régulièrement juste avant la pièce montée je me demande « mais ce que je fais ici ? »

Non pas que la situation me déplaise, bien au contraire, souvent entouré par des gens super heureux, qui font la fête, à faire sans cesse de belles rencontres…

Mais je me demande ce qui m’a mené ici, et donc je repense à mon parcours…

Tout a commencé à l’age de 13 ans, l’âge ou j’ai eu mon premier appareil photo, un appareil photo numérique aussi puissant que les premiers telephones dotés de la fonction photo.

J’ai donc commencé ainsi, à prendre tout et n’importe quoi en photo, ma famille, mes amis…

J’ai ensuite eu la chance de pouvoir utiliser un réflexe numérique et de découvrir un peu certaines subtilités, les réglages etc. Je sautais alors sur chaque occasion que j’avais pour faire des photos, lors d’anniversaires, de sorties photos, de naissance et même en boite ^^ (on s’est peut être croisés il y a fort fort lointain au dupleix, (j’ai pu apprendre à bien utiliser le flash etc…))

Cette passion a alors grandi, et un jour, je me suis dis mais pourquoi ne pas faire un mariage ?

j’étais sûr de moi, confiant comme jamais je ne l’avais été, fort de mes plus de 10 ans d’experience autour de la photo, je savais que j’avais toutes les compétences pour couvrir un mariage.

Les choses ne se sont malheureusement pas passés comme je l’avais imaginé, je connaissais bien mon appareil, mais je n’avais fait aucun mariage, et en se présentant ainsi : « Bonjour, je suis un bon photographe, mais je n’ai jamais fait de mariage » j’avais peu de chance que de futurs mariés me fassent confiance.

Et donc, pendant environ 1 an, j’ai essayé de faire des mariages, et ce sans succès.

Finalement, je suis alors tombé sur un ancien ami, qui était diplômé des Gobelins, une école spécialisé dans l’image, et qui avait de bonnes compétences en montage vidéo, et en proposant de la photo ET de la vidéo les choses ont été beaucoup plus simples.

Ce premier mariage fût que du bonheur pour moi, j’ai adoré l’ambiance, les mariés, je me sentais tellement bien… j’ai juste adoré!

Finalement, c’est moi qui me suis occupé du montage, ce qui ne fût pas chose aisée au départ, mais j’y ai vite pris goût …

Après mon deuxième mariage, j’ai du prendre la décision la plus difficile de ma vie.

La photo n’était pas ma seule passion dans la vie, l’informatique était aussi une passion, et j’avais donc fait toutes mes études dans ce domaine.

En étant salarié, on a tout de même parfois un manque de gratitude. Aujourd’hui, lorsque je suis sur un mariage, et que je donne toute mon âme (ça peut paraitre beaucoup à mais c’est le cas, si vous m’avez déjà croisé sur un mariage vous savez que c’est vrai) et bien… les mariés sont heureux tout simplement, et je me sens utile, et à ma place tout simplement.

J’étais alors diplomé d’un DUT, d’une Licence, avant d’arriver en Master à l’université Paris Dauphine… tout le problème était là.

J’étais dans une école très convoitée, et avec la certitude d’obtenir un emploi stable …

Mais voilà, ce n’est pas que je n’aimais pas l’informatique, bien au contraire, mais c’est le monde de l’entreprise qui me déplaisait un peu, ce manque de reconnaissance. Incomparable au bonheur que j’apporte au mariés.

J’ai donc du prendre cette décision qui m’a beaucoup tiraillé, j’ai tout simplement quitté l’Ecole et mis fin à mon contrat en alternance pour me consacrer pleinement à ma nouvelle activité.

Je vous confirme que ce n’était pas très intelligent de ma part d’arrêter cette voie pour la photo d’autant plus que je n’avais aucune visibilité sur mon avenir.

Mais voilà, lorsque je fais quelque chose, je le fais à fond, la peur aidant aussi je me suis donné dans ma nouvelle activité comme jamais, et aujourd’hui je n’ai aucun regrets, bien au contraire…

C’est au même moment que j’ai fait la rencontre de Christophe, qui nous a été recommandé par Canon car nous étions à la recherche d’un formateur, et qui est devenu un ami. Grâce à lui nous avons pu progresser et apprendre les techniques de montage, nous lui devons beaucoup donc un gros merci à lui. (son site de formation : PA PRO)

Parfois je me dis que j’ai failli passer ma vie derrière un bureau, lorsque j’ouvre les yeux, mon appareil à la mains je vois ces sourires et ces gens qui dansent et qui ne me fait plus plaisir que de me dire que mon travail n’est pas photographe de mariage, mais que je suis photographe de mariage.